Sélectionner une page

Un patrimoine végétal précieux et abusé !

par | 21 Oct 16 | OUI à une Charte de l'Arbre aixois | 1 commentaire

Le cours Mirabeau à Aix-en-Provence en 2010 et aujourd'hui...Il est connu que la Ville d’Aix consacre une toute petite partie de son budget de fonctionnement aux espaces verts. Des sources fiables nous informent que la Ville accorde un budget de 200€/arbre – à comparer aux 3000€/arbre accordés par des villes qui s’engagent dans une véritable politique de sauvegarde du patrimoine arboré. Résultat : nos arbres sont goudronnés jusqu’au tronc, trop sévèrement élagués, sans considération de leur rythme annuel de croissance et d’hibernation et, enfin, condamnés à  l’abattage pour faciliter tout travail d’aménagement de la Ville.

Les Aixois ont subi cette année l’été le plus chaud de l’histoire et, malgré cela, plus de 100 arbres ont été abattus cet été à Aix et dans les environs. Encore 210 arbres centenaires doivent être supprimés. On dirait que la Ville d’Aix vit en dehors de la réalité du besoin vital de l’arbre – véritable climatiseur urbain, surtout les platanes centenaires, reconnus pour la fraîcheur exceptionnelle de leur ombrage !

Le Gardien d'Aix est aussi une publication de l'APPEA - Télécharger le n° 1

Suivez l’actualité de l’APPEA sur les réseaux sociaux !

Icône FacebookIcône Twitter

Abonnez-vous à notre newsletter

Archives